La pose de poêle à granulés et crédit d’impôt

Tout comme le poêle à bois, le poêle à granulés vous ouvre également droit au crédit d’Impôt. Ce CITE (Crédit d’impôt pour la Transition Energétique) fait partie des aides que l’État octroi aux foyers souhaitant investir dans un mode de chauffage écologique, économique et aussi performant. Vous envisagez d’installer un poêle à granulés, et vous vous demandez comment bénéficier d’un crédit d’impôt ? Découvrez les réponses dans cet article.

Pourquoi l’installation d’un poêle à granulés ouvre droit au CITE ?

Comme nous l’avons évoqué plus haut, l’utilisation d’un poêle à granulés, tout comme le poêle à buches, permet aux ménages d’être éligibles au Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique ou CITE. Cela intervient en ce moment où l’économie d’énergie ainsi que la préservation de l’environnement deviennent le grand souci de chaque pays. Nombreux sont les gouvernements qui préconisent à la population locale de réduire leur consommation d’énergie et d’utiliser des appareils respectueux de l’environnement. Cela concerne entre autres le chauffage, un volet qui fait dans la majorité des cas grimper les factures des ménages. Parmi les solutions de chauffage existantes, l’État préconise l’utilisation du chauffage au bois. Son avantage tient au fait qu’il est moins gourmand en combustibles (bois de chauffage pour le poêle, ou pellets pour le poêle à granulés). Qui plus est, il est plus économique comparé aux autres solutions de chauffage. Les prix du bois de chauffage et du pellet sont beaucoup plus abordables par rapport au fioul, au gaz, ou encore à l’électricité. Mais le plus important est que les poêles à bois et les poêles à granulés sont écologiques. Leur taux d’émission de gaz à effet de serre est faible. De plus, la source d’énergie qu’ils utilisent est renouvelable et est illimitée.

C’est pour ces nombreuses raisons que l’État encourage le chauffage au bois par le biais des aides et subventions.

Les conditions pour pouvoir bénéficier du CITE

Pour être éligible au crédit d’impôt lié à l’installation d’un poêle à granulés, vous devriez remplir les points suivants :

· Vous devez acquérir un équipement de chauffage au bois neuf, écologique et aussi performant. D’une manière plus précise, l’appareil doit afficher un rendement au moins égal à 85 %. Son taux d’émission de CO2 doit être inférieur à 0.04 %, et son indice de performance environnement ne doit pas excéder à 1. Il s’agit des poêles à pellets labellisés Flamme Verte qui disposent de telles caractéristiques ;

· Vous devez installer l’appareil par un professionnel qualifié RGE ou Reconnu garant de l’Environnement. Pour être éligible, il ne suffit pas ainsi que vous achetiez un poêle à granulés. Il faut aussi faire appel à un professionnel qualifié pour sa pose. Cela garantit une installation plus sure et conforme aux règles de l’art.

Les démarches pour bénéficier du crédit d’impôt

Sachez d’abord qu’un poêle à granulés neuf vous fera bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % de son montant d’acquisition. Un plafonnement est fixé par l’administration fiscale. Mis à part le crédit d’impôt, vous pourriez également être éligible à d’autres aides de l’Anah, comme l’éco prêt à taux zéro.

Comment faire pour bénéficier du crédit d’impôt ? Tout d’abord, comme nous l’avons évoqué plus haut, l’installation du poêle à pellet doit être réalisée par un professionnel RGE. La facture qui y correspond doit préciser les travaux effectués. Cela fait, vous devez mentionner l’acquisition de votre matériel de chauffage sur votre déclaration de revenus, cerfa n° 15637*01.