Guide des poêles à bois et des poêles à pellets

Les poêles à bois et les poêles à pellets sont de chauffage d’appoint reconnu pour être abordables et économiques. Les combustibles utilisés par ces deux dispositifs offrent aussi une alternative plus écologique et plus économique aux gaz et à l’électricité. Il convient de connaître les différentes particularités de ces deux systèmes de chauffage d’appoint afin de choisir celui qui sera le plus adapté aux besoins et attentes des utilisateurs.

Pourquoi choisir un poêle à bois ?

Le poêle à bois se différentie du poêle à pellets par le type de combustible qui sert à l’alimenter. En effet, ce type de chauffage au bois utilise des bûches comme source d’énergie pour produire de la chaleur. Ces bûches sont soit des bûches issues directement d’arbre ou bien des bûches compressées fabriquées avec des sous-produits de bois (sciures, copeaux et résidus). Un poêle à bois est plus adapté à une utilisation ponctuelle, du fait de son autonomie limitée. En effet, il est nécessaire d’introduire manuellement une nouvelle bûche à toutes les 2 à 4 heures pour un fonctionnement continu sur de longues périodes. Un des inconvénients du poêle à bois est l’encombrement causé par le combustible utilisé. En effet, les bûches, contrairement aux pellets nécessitent énormément de place. Dans la majorité des cas, les bûches sont entreposées à l’extérieur de la maison, tout en veillant bien sûr à les protéger de l’humidité. La manutention des bûches est aussi moins pratique que celle des pellets. Il est aussi à noter que les bûches sont plus salissantes.

Le poêle à bois est toutefois plus abordable que le poêle à pellets. La différence majeure de ces deux dispositifs de chauffage réside dans leur confort et dans leur praticité d’utilisation.

Pourquoi choisir un poêle à pellets ?

Les poêles à pellets sont des chauffages d’appoint réputés pour leur facilité d’utilisation et leur caractère écologique. Le combustible utilisé par les poêles à pellets est essentiellement constitué de sous-produits de bois. Il s’agit de petits cylindres de bois fabriqués en compactant des résidus, des copeaux et des sciures de bois. Ces sous-produits sont notamment séchés et affinés avant d’être compressés. Cela permet aux granulés ou pellets de bois d’afficher un taux d’humidité nettement moins élevé que celui d’une bûche classique : 10 % pour les pellets, contre 20 % pour les bûches. Étant fabriqués entièrement avec des sous-produits de bois, les pellets sont plus écologiques. Favorisant le recyclage des déchets de l’industries du bois, l’utilisation de pellets en tant que combustible contribue à une utilisation plus responsable des ressources naturelles. Ce qui fait des granulés de bois une source d’énergie écologique et durable. Les pellets offrent aussi l’avantage d’être beaucoup moins encombrants que les bûches.

Guide des poêles à bois et des poêles à pellets

En effet, ces petits cylindres d’une vingtaine de millimètres sont livrés dans des petits sacs, permettant ainsi de les stocker plus facilement, notamment en intérieur. De plus, les pellets sont moins salissants que les bûches. Les poêles à pellets sont plus adaptés pour un usage plus fréquent. En effet, ce type de chauffage au bois est muni d’un réservoir qui évite de devoir réapprovisionner plus fréquemment le dispositif lors d’une utilisation sur une longue durée. En effet, les poêles à pellets affichent une autonomie nettement supérieure aux poêles à bois. Avec un réservoir plein, un poêle à pellet peut fonctionner continuellement durant près de 48 heures. Les poêles à pellets sont notamment plus propices à un fonctionnement plus automatisé. Certains modèles permettent même de programmer l’allumage et l’extinction du dispositif en fonction des besoins des utilisateurs. Les poêles à pellets sont aussi plus performants que les poêles à bois.

En effet, les pellets disposent d’une chaleur de combustion plus importante que les bûches. Ce pouvoir calorifique supérieur permet aux pellets de convenir parfaitement en tant que combustible pour les besoins de chauffage d’une habitation.